Une réglementation mondiale est improbable

D’ailleurs, la progression de la valeur ajoutée des services aux entreprises, arrimée à la reprise industrielle, devrait atteindre 1,8% en volume en 2015, en nette accélération par rapport à 2014.Les études ont montré que son effet sur la demande intérieure, comme sur la perte de compétitivité des entreprises, sera faible.Mais il ne s’aperçoit pas qu’il procède lui-même selon cette méthode, en la tronquant, simplement.Ainsi l’optique explique mathématiquement des illusions qu’exploitent chaque jour la peinture, l’architecture et tous les arts.Il ne lui suffit pas de vivre ; elle tient à vivre bien.On discute les définitions qu’elle pose et les théories qu’elle expose ; elle s’est servie en effet d’une métaphysique pour se donner un corps ; mais elle aurait pu à la rigueur en prendre un autre, et même n’en prendre aucun.Conçu comme une mesure d’urgence, l’encadrement des loyers intervient bien à contretemps, plus de deux ans et demi après les promesses présidentielles.La polémique sur le déficit de la balance commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a laissé place aux indignations des dirigeants indiens dont le déficit avec Pékin ne cesse de se creuser, dépassant 2,1% du PIB.Nous dépassons ainsi, sans doute, les conclusions de « L’Évolution créatrice ».Allons, un peu d’audace, pourquoi ne pas s’aventurer – à contre-courant – vers les rives du Nouveau Monde pour s’inspirer de certaines formules en droit du travail américain, même si l’expression « droit du travail américain » semble être, à elle seule, un oxymoron aux yeux de nos compatriotes français… les nettoyeurs du net, interroge régulièrement sur les questions du jour un groupe des principaux économistes universitaires appartenant à différentes tendances politiques.