Une discrimination à grande échelle…mais souvent déguisée

Alourdir leur fiscalité, c’est conférer aux pépites françaises un handicap de plus dans la course – désormais mondiale – à la croissance et à l’innovation.Le désert d’Atacama est une destination remarquable pour les amateurs du genre.Commençons par le cas le plus simple.S’il est indéniable que les divers programmes « QE » ont parfaitement bien réussi à l’économie américaine, cette même création monétaire précipite le Japon dans une sorte d’univers parallèle où c’est l’Etat qui crée et qui fait le marché.C’est bien véritablement dans la matière que la perception pure nous placerait, et bien réellement dans l’esprit même que nous pénétrerions déjà avec la mémoire.Bien loin de se désintéresser de l’Europe, les électorats dans les six grands pays fondateurs de l’Union s’intéressent de plus en plus à ce qui se passe à « Bruxelles », car ils ont parfaitement compris que les décisions qui y sont prises ont un impact déterminant.Tout porte à croire qu’il en est ainsi de la conscience en général.On pourrait essayer d’expliquer ceux-ci par les circonstances de notre organisation. « Un dictionnaire écrit par des femmes sur les femmes pour… tout le monde », résume Christian Navlet.D ‘autant que les lois d’exception engendrent une dangereuse addiction des pouvoirs publics.Pire et en apparence paradoxal , l’intégration économique des pays de la rive sud méditerranéenne entre eux est quasiment inexistante : leurs échanges communs ne représentent que 3 % du total de leur commerce international.