Seul le fédéralisme pourra définitivement sauver l’euro

Je me suis souvent demandé comment les déshérités ne s’aperçoivent pas qu’ils ont tout à gagner à une guerre.Le Japon, pour sa part, est le principal soutien financier de la Banque Asiatique de Développement et n’envisage pas de rejoindre la nouvelle banque, que certains présentent déjà comme une rivale de la Banque Mondiale, du FMI et de la BAD.Nous n’avons pas quitté le monde fabriqué par la « révolution conservatrice » de Reagan et Tatcher.S’agit-il de la per­ception ?Tous ces symptômes sont d’ailleurs plus ou moins accusés.Le pavillon français, ce pavillon qui couvre plus d’une marchandise équivoque, était attaqué à l’improviste ; Monsieur Marchand, qui en avait la garde, aurait dû le défendre, sans demander aucun avis.Toute cette effervescence a encore renforcé l’intérêt des Hongkongais pour le vin.Maquignons du patriotisme, empanachés à perpète et camelots de la revanche, il faudra bien que vous là terminiez, à la fin des fins, cette promenade en queue de cervelas, procession de la lâcheté à gueule d’empeigne, que vous continuez depuis trente ans autour de cette terrible Tour de la Faim où vous avez enfermé le Peuple ; il faudra bien vous décider à disparaître, avec votre attirail de cannibales, ou à aller vous battre tout de même, tonnerre de Dieu !On se souvient que palace auto lui avait fait imposer d’autorité un silence absolu.En fait, ce débat est présent dès la naissance de la philosophie.⁂Voici la suprême conclusion de la sagesse : celui-là seul gagne pour lui-même la liberté et la vie qui résout de les conquérir chaque jour.

Publicités