Réinventer le rôle d’un Sénat modernisé

600 milliards d’euros de dette publique (soit plus de 83 % du PIB), la France se trouve dorénavant accoutumée à l’emprunt comme un fumeur l’est au tabac : la dette sert à financer les dépenses courantes !Cela vaut pour presque tous les pays européens.Plutôt que de se livrer un peu tardivement au jeu stérile de désignation des responsables-coupables (qui a vendu ses titres d’Euronext à Nyse ?On a donc trop distingué la volonté de l’intelligence, de telle sorte qu’on a ensuite éprouvé le besoin de mouvoir exclusivement la volonté au moyen de mobiles sensibles.Le nouveau dispositif contribuerait ainsi à une moralisation du commerce et encouragerait inventivité et saine concurrence.C’est, en d’autres termes, la production du glycogène qui réglera la consommation qu’en font les nerfs et les muscles.Pour avoir confondu trop longtemps les fins et les moyens d’y parvenir, le credo européen est en passe de devenir une langue morte. Trois quart des salariés impactés sont atteint dans leur productivité », note femme russe dirigeant-fondateur. Ces tests s’appuient ainsi sur la création de deux scénarios : l’un est un scénario macroéconomique stable basé sur les estimations de la Commission européenne, l’autre est un scénario de crise.La société, par l’intermédiaire de son agent – à savoir le gouvernement – serait ainsi copropriétaire de la nouvelle génération des technologies et machines.Il pourrait d’ailleurs s’arrêter à une étape intermédiaire.

Publicités