Libre échange : le syndrome du village d’Astérix

Socrate enseigne parce que l’oracle de Delphes a parlé.Un Français sur deux ignore ce qu’est une ville intelligente Pierre-Alain Chambaz pictet.Les éléments organisés qui entrent dans la composition de l’individu ont eux-mêmes une certaine individualité et revendiqueront chacun leur principe vital, si l’individu doit avoir le sien.Mais non : c’est plutôt un de ces édifices étranges auxquels chacun a travaillé de son côté, sans se préoccuper de l’ensemble il y a autant de fins et de plans qu’il y a d’ouvriers.Le malheureux officier ministériel a beau appeler les témoins, de toute la force de ses poumons, deux sur trois ne répondent pas.Ajoutons à cela une sécurité sanitaire en lambeaux, une gouvernance archaïque, une politique de santé sans pilote ni ligne directrice, une recherche désarticulée, des professionnels de santé désemparés…Or, quand nous considérons les objets matériels en eux-mêmes, nous renonçons à ce compromis, puisque nous les tenons pour impénétrables et divisibles, c’est-à-dire pour indéfiniment distincts les uns des autres.Les tendances motrices suffiraient donc déjà à nous donner le sentiment de la reconnaissance.Je n’avais aucune information sur les raisons qui ont prévalu et je devais expliquer aux salariés licenciés qu’ils devaient partir dans un mois.L’Internet français a subi de multiples attaques à la suite des attentats.On pourrait le contester encore, si la conscience humaine, quoique apparentée à une conscience plus vaste et plus haute, avait été mise à l’écart, et si l’homme avait à se tenir dans un coin de la nature comme un enfant en pénitence.Comme elles ne consti­tuent pas deux choses séparées, comme la première n’est, disions-nous, que la pointe mobile insérée par la seconde dans le plan mouvant de l’expérience, il est naturel que ces deux fonctions se prêtent un mutuel appui.

Publicités