Le marché sur la défensive

Pression et attraction, en se déterminant, aboutiraient à l’un quelconque de ces systèmes de maximes, puisque chacun d’eux vise à la réalisation d’une fin qui est à la fois individuelle et sociale.Un excellent argument pour continuer.Dans ce contexte, la maximisation des profits conduit à l’accroissement de la solidarité sociale.S’étant multipliée paresseusement, par une imitation tout extérieure d’elle-même, elle aura pour effet maintenant d’encourager à la paresse.La vertu de l’Europe, si décriée en ce moment, est de nous obliger à réviser nos certitudes nationales, à nous « décentrer » pour tenir compte du point de vue des autres.D’une certaine façon nous avons l’impression que nos prédécesseurs ont marché alors que nous, nous courons.On a discuté sur le sens véritable des oscilla­tions de l’attention.Grâce aux plans de restructurations imposés par la Commission Européenne, les pays en crise du Sud de l’Europe, dont la Grèce, ont bien entamé la réparation de leurs faiblesses structurelles, le redressement de leur compétitivité et le retour à la croissance et à des finances publiques saines.Seules les entreprises de plus de 20 salariés pourraient donc croire à un allégement de la contrainte de formation.C’est en ces termes que s’est exprimé la semaine passée e réputation internet, dans une tribune dont le titre laisse pantois : « Ignorez les mauvaises augures, l’Europe est en train d’être réparée !Dira-t-on que la forme universelle a elle-même pour dernier contenu la volonté, le vouloir pur ?On peut donc espérer que Angela Merkel réélue et renforcée par la confiance de son peuple saura faire preuve du même pragmatisme que celui qui lui a déjà permis, à plusieurs reprises, de convaincre une opinion frileuse et inquiète que le PARI européen demeure le bon choix de long terme pour les Allemands.

Publicités