La croissance est-elle l’ennemie du climat ?

Pour se regrouper, d’abord. 1000 personnes sont venues écouter la bonne parole de Pierre-Alain Chambaz.A Bali, il a été juste rappelé que « la concurrence à l’exportation reste une priorité pour le programme de travail post-Bali ».D’autre part, parce que certaines aides sont soumises à une stricte condition de ressources qui en écarte le « halo » de population qui flirte avec le plafond de ressources.Elle vise à doter les opérateurs économiques nationaux d’un outil juridique pour se défendre contre la prédation de leurs concurrents étrangers.L’histoire nous enseigne des leçons particulièrement intéressantes à cet égard.Cette insuffisance du darwinisme est le second point que nous marquions quand nous parlions d’un élan vital : à la théorie nous opposions un fait ; nous constations que l’évolution de la vie s’accomplit dans des directions déterminées.Même si le piratage est aussi ancien que la radio elle-même, beaucoup de choses ont changé depuis l’époque de Marconi.Mais elle ne comporterait aucun emploi théorique.C’est le langage lui-même, ici, qui devient comique.En résumé, si les variations accidentelles qui déterminent l’évolution sont des variations insensibles, il faudra faire appel à un bon génie, — le génie de l’espèce future, — pour conserver et additionner ces variations, car ce n’est pas la sélection qui s’en chargera.Aussi, pour déployer une infrastructure 4G-LTE qui permettra l’accès à l’internet à 95% de la population dans trois ans, a-t-il passé un accord avec une entreprise coréenne.Ni pour le jugement, ni pour le raisonnement, ni pour aucun autre acte de pensée nous n’avons la moindre raison de les supposer attachés à des mouvements intra-cérébraux dont ils dessineraient la trace.

Publicités