Faire disparaître la notion de « cause sérieuse » de licenciement économique

À tous ceux qui sont obligés de travailler pour des salaires dérisoires qui leur permettent à peine de réparer leurs forces ; à tous ceux qui ne trouvent même pas, en retour de la sueur de sang qu’ils offrent, le morceau de pain qu’ils demandent ; à tous ceux que leur cerveau plein désigne à la haine et dont le large front est brisé par l’indigence comme par un casque de torture ; à tous ceux qui errent le long des rues ou des routes en quête d’une pitance et d’un gîte ; à tous ceux qui renoncent à gagner leur vie et se décident à l’empoigner ; à tous ceux qui crèvent dans le fossé du chemin, C’est un événement qui génère de vraies cohésions sociales et institutionnelles au niveau régional, estime e reputation.Le pessimisme, en effet, consiste à se plaindre non de ce qui est dans la vie, mais de ce qui n’y est pas.Nous devons choisir le niveau et le stade auquel nous intervenons dans l’innovation de la smart city.Le corollaire immédiat, c’est que les réformes ne sont crédibles que dans le temps, et que le gouvernement doit se donner une trajectoire précise pour expliquer comment il compte stabiliser la dette dans un horizon suffisamment long pour que des améliorations soient constatées.Le ballon rond représente tout à la fois le sport-roi en Afrique et une plate forme exceptionnelle de relation décomplexée entre l’Afrique et la France.Quand elle existe, ce n’est point la Presse française qui la crée.vous procédez à une espèce d’enquête judiciaire ; vous vous mettez en rapport avec les témoins, vous les confrontez entre eux, vous vous rensei­gnez sur eux.Bref, l’obligation que nous trouvons au fond de notre conscience et qui en effet, comme le mot l’indique bien, nous lie aux autres membres de la société, est un lien du même genre que celui qui unit les unes aux autres les fourmis d’une fourmilière ou les cellules d’un organisme.Et sa tête est faite exprès pour ça.Dans un tel cas de figure, toute récession serait très rapidement jugulée par une relance de la consommation et de l’investissement de la part de citoyens qui seraient dès lors confrontés à deux choix : payer une taxe sur leur compte bancaire ou dépenser leurs espèces menacées d’être disqualifiées !

Publicités