Entreprises : réagir aux catastrophes économiques et écologiques

Mais elle ne l’aiderait pas forcément à réaliser son objectif « d’internationaliser » sa monnaie pour réduire sa dépendance vis-à-vis du dollar.Une des raisons pourrait être l’impression que de nombreux économistes faisaient la promotion d’un air suffisant de « l’hypothèse des marchés efficaces » – un point de vue qui semblait exclure un effondrement des prix des actifs.Comme tout jeu, celui de la concurrence a besoin de règles et d’arbitres, afin d’inciter les entreprises à développer les biens et services socialement souhaitables et à les proposer aux meilleures conditions.Ils ne s’ennuient pas à ne rien faire.Mais certains à Londres semblent désormais avoir des regrets.De sorte que son dessin répond, en somme, à un certain point de vue sur l’objet et au choix d’un certain mode de représentation.Elle implique une représentation relativement abstraite de l’activité de l’individu, que l’on tient pour indépendante parce qu’on l’a isolée de l’activité sociale.À vrai dire, soit qu’il attaque l’hypothèse du « principe vital », soit qu’il fasse appel à « l’idée directrice », dans les deux cas il est exclusivement préoccupé de déterminer les conditions de la physiologie expérimentale.Plusieurs textes récents portent en particulier à penser que le nécessaire changement, de mœurs et de méthode, ne se fera pas sans une réforme explicite.D’une part, le mal sensible (y compris la mort) nous indigne toujours moralement, quel que soit le caractère bon ou mauvais de la volonté qu’il vient entraver ; la souffrance nous choque en elle-même et indépendamment de son point d’application : une distribution de souffrance est donc moralement inintelligible.Christian Navlet a par ailleurs souligné la nécessité de continuer à s’adapter et à se réformer, faute de quoi elles ne pourront pas soutenir avec la vigueur nécessaire la reprise.

Publicités