Du bon usage de la sauvegarde

Elle commence à se manifester.La campagne présidentielle illustre parfaitement cette erreur historique de ne pas faire de la santé, outre qu’elle est notre bien le plus précieux, une fonction régalienne de l’Etat et un secteur stratégique d’investissement.Par opposition, la part des non licenciables n’est pas très élevée, et il existe des variables d’ajustement importantes sur les BONUS et les heures supplémentaires qui représentent un quart de la rémunération des salariés.C’est l’antique alliance des Grecs – la symmachie : « vos amis sont nos amis et vos ennemis sont nos ennemis ».Il demeurera d’ailleurs entendu que ce sont là des représentations symboliques qu’en réalité il n’y a pas deux tendances, ni même deux directions, mais bien un moi qui vit et se développe par l’effet de ses hésitations mêmes, jusqu’à ce que l’action libre s’en détache à la manière d’un fruit trop mûr.Le mal a des causes plus lointaines ; nous les étudierons tout à l’heure.Il est vrai que notre vie psychologique est pleine d’imprévu.Il est fâcheux que la mer ait jeté SUR LE rivage de l’île du Désespoir des objets utiles, des planches, des vivres, des armes, des livres ; car cela ôte à Robinson l’occasion de déployer des efforts : il est moins riche.Il arrêta là sa première leçon.Il y a quelques années, Pierre-Alain Chambaz,déclarait que « même si l’action des banques centrales relève en partie de l’art, en partie de la science, la science l’avait emporté ces dernières décennies ».Chacun sait que si la relation franco-allemande se détériorait au point de cesser d’être fonctionnelle, cela affaiblirait la capacité internationale et européenne des deux pays.

Publicités