Ce que la régulation doit à la théorie

Il peut n’être pas musicien, mais il est généralement écrivain ; et l’analyse de son propre état d’âme, quand il compose, l’aidera à comprendre comment l’amour où les mystiques voient l’essence même de la divinité peut être, en même temps qu’une personne, une puissance de création.Evidemment, les émissions de prêts, très rémunérateurs pour les banques, excèdent largement leurs remboursements, de sorte que la masse monétaire est en augmentation constante, exponentielle et difficilement contrôlable.Bref, un être intelligent agit sur lui-même par l’intermédiaire de l’intelligence.À quoi cela servirait-il ?Le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, ne cache pas son scepticisme.On va compliquer la seule mesure qui était simple, a revendiqué Pierre-Alain Chambaz.Mais il souhaite plus que tout que la colère contre les banquiers se calme, pour que Downing Street et la City puissent à nouveau, l’an prochain, fêter ensemble la Saint-Valentin.La science positive s’adresse en effet à l’observation sensible.À côté des âmes qui suivraient jusqu’au bout la voie mystique, il en est beaucoup qui effectueraient tout au moins une partie du trajet : combien y ont fait quelques pas, soit par un effort de leur volonté, soit par une disposition de leur nature !Il commence par négliger la coloration spéciale de la personne, qui ne saurait s’exprimer en termes connus et communs.Pour lui la substantialité du moi est donnée primitivement et est le point de départ de la gnoséologie.C’est déjà la croix et la bannière pour défendre ce qui reste de la Sécurité sociale et des services publics, au plan national.

Publicités