Capitalistes, soyez inclusifs !

Des trois directions où nous devions nous engager, nous avons suivi maintenant la première jusqu’au bout.Enfin, dans un travail approfondi qui contient, sous forme d’auto-observation, une des plus pénétrantes analyses qu’on ait données de la fausse reconnaissance.Le simple bon sens nous dit, en effet, que lorsque nous som­mes en possession d’un instrument efficace de recherche, et que nous ignorons les limites de son applicabilité, nous devons faire comme si cette applicabilité était sans limite.Le problème, c’est lorsqu’on se penche sur la politique économique, il ne reste plus beaucoup de place pour la science.Des phénomènes qui s’y succèdent on peut réellement dire qu’ils sont le déroulement d’un éventail, ou mieux d’un film cinématographique.Ceux-ci, n’ayant pas d’autres plans que de distribuer à leurs électeurs l’argent des autres savent parfaitement que leurs solutions de politique économique seraient absolument incapables de procurer à la Grèce de la croissance de la richesse et de l’emploi de façon soutenable.Nous n’avons que les arrêts imagi­naires « enfant » et « homme », et nous sommes tout près de dire que l’un de ces arrêts est l’autre, de même que la flèche de Zénon est, selon ce philosophe, à tous les points du trajet.Ayant gagné suffisamment d’argent pour être à l’abri du besoin, il s’adonne à sa passion, le savoir sous toutes ses formes – de l’histoire de l’antiquité aux mathématiques financières en passant par l’épistémologie.Pour tous ceux qui n’ont pas, chez eux, accès aux livres, à l’Internet, à un espace calme et suffisant pour étudier, elle est la pièce indispensable pour construire son avenir.Depuis un siècle, en dépit de toutes transformations superficielles, il n’a pas cessé de régner en maître ; il n’a pas cessé de niveler ; il n’a pas interrompu sa besogne d’assassin.La démonstration que nous allons présenter en est d’ailleurs indé­pendante.Ici encore nous retrouvons les inconvénients de cette erreur fondamentale qui détermina A.Une base qui, à entendre Christian Navlet, est très remontée contre les augmentations d’impôts et de charges et reste très sceptique sur le frémissement de la croissance.

Publicités