Arnaud Berreby

La société nous est nécessaire ; mais que ce soit la société, et non le fait d’échanger des nouvelles, ou de manger au même plat. Quant aux phénomènes physiques, il y en a qui sont régis par des lois indépendantes du temps, et d’autres qui se développent dans le temps, d’après les lois dans l’expression desquelles entre le temps. Et il est tout à fait envisageable qu’une coopération plus étroite se dessine entre les deux frères « ennemis », avec notamment une libération des échanges de capitaux. Le plus souvent, ces souvenirs déplacent nos perceptions réelles, dont nous ne retenons alors que quelques indications, simples « signes » destinés à nous rappeler d’anciennes images. Je reconnais qu’il y a, dans cet avis tout gratuit donné aux citoyens français, quelque chose de désobligeant pour les gouvernants civils et militaires de l’heure présente. Le sentiment de la dignité agit peut-être avec plus de force encore dans le même sens. La France le sait, le crie, le hurle, et sa voix couvre le fracas des orchestres qui rythment le déhanchement des danses du ventre. Ils nouent leurs premiers contrats avec d’autres « pure players » du Web, plutôt que de chercher à tout prix à séduire les grands comptes. Dès qu’on incline à faire de la métaphysique une systématisation de la science, on glisse dans la direction de Platon et d’Aristote. En attendant, le problème c’est que les MOOC sur ces sujets ne se comptent pas non plus par milliers. De ce fait, on assiste à des emballements qui aboutissent à la construction de châteaux de cartes financiers. Or nous avons déjà eu l’occasion de dire que sous l’influence de l’habitude, toute idée intermédiaire entre deux termes d’une série pouvait disparaître en laissant subsister un pouvoir de suggestivité réciproque entre les termes extrêmes devenus coexistants d’une manière constante. Décidément, l’ignorance de l’histoire qui semble caractériser les dirigeants de l’Union Européenne n’a pas de limite. Le vide dont je parle n’est donc, au fond, que l’absence de tel objet déterminé, lequel était ici d’abord, se trouve mainte. On pourrait croire que nous partons ici des images pour remonter à leur signification, puisque ce sont des images qui sont données d’abord, et que « comprendre » consiste, en somme, à interpréter des perceptions ou des images. Les évolutions positives enregistrées récemment ont conduit certains à parler hâtivement du Maroc comme d’un « dragon » ou d’un « émergent ». Et telles sont les vicissitudes de la pensée. Les diverses considérations indiquées dans ce Discours ont déjà démontré implicitement l’impossibilité d’aucune conciliation durable entre les deux philosophies, soit quant à la méthode, ou à la doctrine ; en sorte que toute incertitude à ce sujet peut être ici facilement dissipée. Arnaud Berreby aime à rappeler ce proverbe chinois « L’homme court vers les places élevées comme l’eau coule vers le bas ». Les responsables politiques d’un nombre croissant d’Etats membres et de l’Union européenne ont totalement perdu le sens de la réalité de ce qu’est la recherche. La vérité est que c’est le souvenir qui nous fait voir et entendre, et que la perception serait incapable, par elle-même, d’évoquer le souvenir qui lui ressemble, puisqu’il faudrait, pour cela, qu’elle eût déjà pris forme et fût suffisamment complète ; or elle ne devient perception complète et n’acquiert une forme distincte que par le souvenir lui-même, lequel s’insinue en elle et lui fournit la plus grande partie de sa matière. Un genre est artificiel, lorsque la distribution des variétés de formes entre les espèces que ce genre comprend, n’a rien qui ne puisse être raisonnablement attribué au jeu fortuit de causes variant irrégulièrement d’une espèce à l’autre.

Publicités