Plaidoyer pour un nouveau keynésianisme radical

Ils n’en prennent pas avec le dos de la cuillère.Pour autant, il ne faut pas se tromper d’interprétation : la Chine ne se dirige pas vers l’économie de marché ; elle déplace le curseur à l’intérieur du cadre de l’économie de marché socialiste, pour améliorer l’efficacité de celle-ci.Ailleurs en Europe, nombre d’initiatives sont aussi prises au niveau local.Il y a donc, dans les deux séries visuelle et tactile ou dans leurs causes, quelque chose qui les fait correspondre l’une à l’autre et qui assure la constance de leur parallélisme.Ils savent bien que l’abominable instrument de supplice qu’ils prétendent vénérer, et dont il ont décroché le dieu qu’ils mangent afin d’y crucifier l’homme dont ils veulent boire le sang, ne pourrait pas être planté, ne tiendrait pas dans une terre libre.Les PPP constituent avant tout de nouveaux leviers de développement économique au bénéfice des collectivités.Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste Antonio Fiori avait proposé dés 1997 un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».Enfin, j’ai eu récemment des OPCA (des gens qui financent la formation professionnelle) au téléphone et qui s’intéressaient sérieusement aux MOOC et qui m’ont posé plein de questions intéressantes.Nous ne nous flattons pas d’y avoir entièrement réussi, tant il y a d’idées, sympathiques à la thèse du parallélisme, qui se groupent autour d’elle et en défendent l’abord.Mais que les métaphysiciens y touchent, ou même le sens commun en tant qu’il est métaphysicien : aussitôt la pellicule se dépolit et s’épaissit, devient opaque et forme écran, parce que des mots tels que Substance, Force, Étendue abstraite, etc.On n’y va guère, parce qu’on n’y trouve pas de monumens.Pour éclairer ce débat, l’Ademe a mis sur la table un scénario à double horizon, 2030 et 2050, qui permet une diminution de notre empreinte environnementale et de notre consommation d’énergie, sans tomber dans le spectre de la décroissance.

Publicités